Vous êtes ici: Accueil > Régimes > Indice de Masse Corporelle (IMC) : Vrai ou Faux ?

Indice de Masse Corporelle (IMC) : Vrai ou Faux ?

L’IMC ou indice de masse corporelle, est une formule qui permet d’estimer la quantité de graisse présente dans l’organisme.

Cette donnée, applicable chez les personnes de 18 à 65 ans, est notamment utilisée par le corps médical pour déterminer la corpulence des patients.

Mais cette formule est-elle vraiment fiable ?

Calculez votre IMC

L’indice de masse corporelle se calcule de la manière suivante : IMC = poids/taille²

Avec le poids en kilogrammes et la taille en mètres.

Par exemple :

Je pèse 78 kg pour 1m84, mon IMC est 78 / (1,84*1,84) = 23,03

Interprétation de l’indice de masse corporel :

Si votre IMC est :

  • Inférieur à 18,5 : vous êtes trop maigre,
  • Compris entre 18,5 et 25 : vous avez un poids dit « santé »,
  • Compris entre 25 et 30 : vous êtes en surpoids,
  • Supérieur à 30 : vous êtes obèse.

Vrai ou Faux ?

Avoir un IMC inférieur à 18,5 traduit seulement la maigreur

Faux. Si votre indice de masse corporelle est très faible, cela ne veut pas seulement dire que vous êtes maigre. En effet, ce résultat peut aussi traduire une décalcification (perte de masse osseuse) ou une atrophie musculaire (perte de masse musculaire).

Cette formule est basé sur des études épidémiologiques, c’est à dire sur l’ensemble d’une population.

Elle ne tient pas compte de la morphologie de chacun.

En effet, une jeune fille fine qui est faiblement musclée aura souvent un IMC inférieur à 18,5 alors qu’elle n’est pas forcément « maigre ».

Il existe différents stades d’obésité

Vrai. Si votre IMC est supérieur à 30 vous êtes obèse. S’il est supérieur à 35 vous souffrez d’obésité morbide, ce qui veut dire que votre poids met directement votre vie en danger.

Un indice corporel de plus de 40 traduit une obésité massive. D’un point de vue médical, connaitre le stade d’obésité d’un patient est essentiel pour déterminer le traitement le plus approprié : régime, thalasso, chirurgie bariatrique, etc.

Mon IMC est normal, je n’ai donc pas besoin de surveiller mon alimentation

Faux. Vous pouvez avoir un poids dit « santé » mais souffrir d’obésité abdominale. Cette forme de surpoids est particulièrement dangereuse puisqu’elle concerne la graisse stockée dans la ceinture abdominale, là où se situent nos organes vitaux. En plus de calculer votre indice de masse corporel, vous devez donc surveiller votre tour de taille.

De plus, l’état de santé d’une personne n’est pas relié qu’à son poids. Une bonne alimentation est primordiale et les conséquences de la mal-bouffe ne sont pas que l’obésité.

J’ai un IMC égale à 26,7, je dois commencer un régime

Faux. L’IMC est une donnée dont l’interprétation est propre à chaque personne. Sachez qu’il est possible d’être considéré en surpoids tout en étant en parfaite santé tout comme il est fréquent d’avoir un IMC normal et une mauvaise santé.

Un mauvais bilan sanguin ou une hygiène de vie déstructurée ne se lisent pas sur l’indice de masse corporelle.

Un bodybuilder a un faible taux de graisse et beaucoup de muscles, pourtant, il pourra avoir le même IMC qu’une personne obèse, car son poids sera élevé.

L’IMC est-il vraiment fiable ?

L’IMC ne doit pas être la seule méthode d’estimation de la corpulence.

En revanche, combiné à un bilan sanguin, un test d’effort et à la mesure du tour de taille, il devient un atout majeur dans la prise en charge de la maigreur, du surpoids ou de l’obésité.

Sachez également que chaque pays possède sa propre interprétation. Aussi vous pouvez être considéré comme en surpoids en France et avoir en Angleterre ou en Espagne un poids santé.

L’IMC est un bon indicateur mais les résultats doivent être couplés avec d’autres tests.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • imc faux
  • imc 26

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*